blue
« Le bleu n'a pas de dimension, il est hors dimension, tandis que les autres couleurs elles en ont [...] 
Toutes les couleurs amènent des associations d’idées concrètes [...] tandis que le bleu rappelle tout 
au plus la mer et le ciel, ce qu'il y a de plus abstrait dans la nature tangible et visible. », 

"Le bleu est l'invisible devenant visible"

Yves Klein


« Le bleu est la couleur typiquement céleste. Le bleu développe très profondément l’élément du calme. 
Glissant vers le noir, il prend la consonance d’une tristesse inhumaine. Il devient un approfondissement 
infini dans des états graves qui n’ont pas de fin et qui ne peuvent en avoir. A mesure qu’il s’éclaircit, 
ce qui lui convient moins, le bleu prend un aspect plus indifférent et paraît lointain et indifférent à l’homme, 
comme un haut ciel bleu clair. Plus il s’éclaircit, plus il perd de sa résonance, jusqu’à devenir un calme muet, devenir blanc. 
Musicalement, le bleu clair s’apparente à la flûte, le foncé au violoncelle, s’il fonce encore à la sonorité 
somptueuse de la contrebasse ; dans ses tons les plus profonds, les plus majestueux, 
le bleu est comparable aux sons graves d’un orgue. »

V. Kandisky


project in development